jeudi 24 janvier 2013

Cassez le cul




Cassez le cul par archischmock

9 commentaires:

  1. Moi aussi, j'ai été sidérée du foin fait autour du retour de Florence Cassez !
    Mais si on y réfléchit, ça évite de parler de tout un tas de trucs fort désagréables à entendre : la guerre, effectivement, mais aussi la Cour des comptes qui n'en finit d'embêter le gouvernement, cette loi que l' "mariage pour tous" qui reste en travers du gosier des Français qui n'attendent que de retourner dans la rue.
    Plus tous ces ouvriers de Renault et autres PSA qui se mobilisent et se remobilisent, jusqu'à plus soif...
    Non décidément, il vaut mieux suivre le feuilleton Florence Cassez libérée grâce à Flanby alors que Sarkozy, ce nul, n'était arrivé à rien. Dire que tout ce qu'il avait trouvé c'était de proposer que la pauvre Florence fasse ses 60 ans de prison en France.
    Quand on a vu les photos de l'intérieur des prisons françaises, fallait oser, quand même !

    RépondreSupprimer
  2. Ben je vois que l on est en phase. Pour la peine, je t ai mis en lien ds mon billet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hello! ça va amener la foule! ce blog n'y est pas habitué!!

      Supprimer
    2. Ne vous inquiétez par Archie, jazzman gèrera !

      Supprimer
  3. Tu aurais quand même pu évoquer les histoire de cul de Florence avec Israel Vallarta Cisneros. Avec un prénom pareil, il ne serait pas... c'est bizarre, personne n'en parle. Ah ben non, je suis bête, ce qui serait bizarre, c'est qu'on en parle.
    Bon, donc tu me revois ta copie avec un nouveau titre: "La chevauchée fantastique", ou un truc du genre plus évocateur.
    Ou une interview de la Rottweiler: "Je la comprends, quand François est un peu mou, je porte moi aussi des éperons mexicains".
    La foule va débouler sur ton blog, tu l'as dit, il faut lui donner ce qu'elle attend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Parce qu'à François, selon vous, il lui arrive d'être autre chose qu'un peu mou ?
      Décidément, vous êtes devenu très aimable !

      Supprimer
    2. Oui, j'ai failli ajouter un "(comme presque toujours)" mais cela alourdissait ma phrase et comme il faut prévoir de la place pour la foule qui va débouler sous peu...ça ne devrait plus tarder...je sens que ça va venir...

      Supprimer
  4. Je me désolidarise totalement de ce sinistre individu, à partir du moment ou on se fout de tout on ne s(interresse plus à rien et c'est l'ouverture au n'importe quoi....ou va t'on ? on se le demande ? enfin les gens normaux parce que les autres comme cet individus ils n'en ont rien à cirer.
    Bonne idée d'avoir supprimé le service militaire, merci Chirac!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Marcel. Où va t'on? On se le demande.

      Supprimer